L'histoire de Louise Hendricks

Une maman gemmologue et des grands-parents artistes peintres, Agnès Roland, créatrice de la marque Louise Hendricks grandit entre les toiles et les pierres, les formes et les couleurs. Elle crée sa première collection en 2006 et c’est ainsi que voit le jour Louise Hendricks. Depuis 15 ans, Agnès crée ses bijoux dans son atelier parisien.

Urbaine mais globetrotteuse, elle s’inspire de ses rencontres, de ses voyages et nous raconte à chaque fois une histoire de femme. Porter un de ses bijoux c’est vivre une de ses histoires et d’en devenir l’héroïne.
Agnès crée des collections complices qui magnifient la personnalité de chacune. C'est là son secret, qu'on soit bohème chic, rock urbaine, minimaliste, modeuse ou intemporelle, ses bijoux nous invitent à être nous-même.
Plus qu’un simple accessoire, ses bijoux vous protègent, vous aident à vous sentir bien et vous portent chance.

Quels sont vos engagements ?

Je mets en avant l’entreprenariat féminin avec une équipe composée uniquement de femmes. On se donne chacune de la force et on grandit ensemble.

J’ai choisi de soutenir l’association e-Enfance. Je suis maman d’un garçon et cette association a donné une conférence dans son collège en décembre dernier. Les parents ont eu la chance de participer à une visio. Le harcèlement est un fléau présent à l'école ou sur le net. Qu'il soit harcelé ou harceleur, le jeune n'en a pas forcément conscience. Mais les dégâts peuvent être dramatiques.

Quels sont vos projets ?

Je crée tous les six mois une nouvelle collection. Avec la conjoncture actuelle qui nous empêche un peu tous de rêver, de se projeter, j'ai un besoin vital d'ouvrir mon champ des possibles. Je me suis lancée un défi, un projet complémentaire encore secret mais qui élargit mon espace de création ! 😉

Pourquoi les Bienfaiteurs ?

J’ai été contactée par Nilaï, qui m’avait parlé des Bienfaiteurs. Je n’avais, jusqu'à présent, jamais fait de vente privée (sur Internet) et je ne souhaitais pas vraiment en faire. Mais le concept des Bienfaiteurs a résonné chez moi. Ce n'est plus une vente privée mais une vente qui associe une marque à une association. C'est une vente avec du sens.

Quelles marques challengez-vous ?

Je challenge SAC US, une jolie marque qui réinvente le sac besace de mes années lycées. Ce fameux sac de l’armée américaine devient, avec son twist pop, THE It-Bag !

Je challenge également Koshka Paris, une marque française de prêt-à-porter, ces créations sont chic mais rock, j'adore...


En ce moment